Le guide de votre bien-être à domicile

Baie de goji

Actualités

Jardinage : l’art de planter les baies de goji

Plus connue sous l’appellation « baie de goji », le lycium barbarum est une baie miraculeuse très riche en oligo-éléments (zinc, fer, cuivre, sélénium et phosphore) essentiels à l’organisme humain. Avec sa haute teneur en acides aminées, vitamines et caroténoïdes, le goji a toujours été utilisé par la médecine chinoise et tibétaine.

Très demandées dans les pays d’origine et de plus en plus consommées par les habitants du monde entier, les baies de goji sont produites dans des immenses champs en Chine. Il est donc devenu difficile de suivre le trajet du fruit et éviter les pesticides. Pour mieux garantir la qualité des gojis, il vaut mieux les planter au jardin puisque le climat et le sol français le permettent bien.

Une plantation non compliquée

En tant que petit arbuste, le goji aime les sols calcaires et filtrants. Pour ceux qui veulent tenter l’expérience avec plusieurs pieds, il faut respecter un écart de 50 cm. Le travail du sol est comparable à celui de la plantation des framboisiers : ajout d’un peu de terreau à la terre, plantation de mottes bien humides préalablement trempées dans un seau d'eau, un ensevelissement peu profond (le collet frôle la surface du sol). Pour garder l’humidité, il est préférable de réaliser une cuvette et arroser durant l’été. Pour les premiers hivers, utiliser de la paille pour maintenir l’humidité et protéger le plant contre le froid. Ensuite, le goji est capable de résister jusqu’à moins 20°C.

Pour un arbuste de 1,50 à 3 mètres de hauteur, il est important de couper la tête pour le rendre plus touffu. Même si le goji pousse assez vite, le palissage des rameaux à l’horizontale et une courbe vers le bas accélère la fructification au bout de 2 années de culture.